«

»

Sep 16

La pratique de la musique

“Il y a de la musique dans le soupir du roseau ; Il y a de la musique dans le bouillonnement du ruisseau ; Il y a de la musique en toutes choses, si les hommes pouvaient l’entendre.” – George Gordon, Lord Byron / Don Juan

« La musique chasse la haine chez ceux qui sont sans amour. Elle donne la paix à ceux qui sont sans repos, elle console ceux qui pleurent. » – Pablo Casals

La pratique de la musique

La pratique de la musique peut contribuer à développer des compétences cognitives et faciliter l’apprentissage fondamental des jeunes enfants.

Le langage et la musique empruntent des mécanismes proches. Leur fonctionnement cérébral met en jeu des réseaux qui se chevauchent et se croisent.

Les pratiques musicales ne relèvent pas simplement d’un loisir. Elles touchent au plus profond de notre cerveau en coordonnant l’activité de nombreux circuits corticaux.La pratique de la musiqueL’entrainement régulier (intensif) de la musique conduit à des réorganisations anatomiques et fonctionnelles du cerveau.

Et comme avec tout type d’entraînement, une pratique méthodique et structurée renforce ces fonctions cérébrales, nous permettant d’appliquer cette force à d’autres activités.

Mots-clés

La pratique de la musique, compétences cognitives, fonctionnement cérébral, cerveau, entraînement, écouter de la musique, jouer d’un instrument, motricité fine, les deux hémisphères du cerveau, le cortex visuel, le cortex auditif et le cortex moteur, plasticité cérébrale, pratique méthodique et structurée.

Définitions

Motricité fine : cette expression désigne la capacité à effectuer des gestes précis, de faible envergure et particulièrement coordonnés, avec les mains, les yeux et la bouche.

La plasticité cérébrale : la plasticité cérébrale décrit la capacité du cerveau à remodeler ses connexions en fonction de l’environnement et des expériences vécues par l’individu.

Liens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *